Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fly n' wine.fr
Fly n' wine.fr
Menu
Je l’ai fait : nue, dans un bain de vin

Je l’ai fait : nue, dans un bain de vin

Entre Cielos, Mendoza, Argentine
Entre Cielos, Mendoza, ArgentineEntre Cielos, Mendoza, ArgentineEntre Cielos, Mendoza, Argentine

Entre Cielos, Mendoza, Argentine

J’ai toujours trouvé que l'option "bain de vin" au spa allait trop loin. On boit du vin, on cuisine avec du vin, on écrit sur le vin, on rêve de vin ou on fait du vin, mais on ne se baigne pas dans du vin ! C’est excessif, et surtout c’est du gaspillage.

Sauf que….

Je visitais aujourd’hui Entre Cielos, un hôtel vin & spa fastueux et gagnant international des Best of Wine Tourism en 2013 dans la catégorie « Expérience innovante ». Entre la dégustation et la visite des chambres, ma charmante hôtesse m’invite à me dévêtir lorsque nous arrivons au spa. Comble de (mal)chance, les propriétaires de ce lieu sont suisses. Jusque-là tout va bien, mais ceux qui sont déjà allés au spa en Suisse savent… que l’on y va nu.

Visiblement adeptes des bains turques et attachés à leurs habitudes helvétiques, ils ont créé ce concept très réussi de hammam et vinothérapie, à seulement 20 minutes de Mendoza, en complément de leurs trois hectares de malbec et de l’hôtel de 16 chambres, membre des “Small Luxury Hotel of the World”.

A poil donc, pour un bain de vin. Difficile de refuser, même poliment. Je m’exécute en me disant que ce n'est pas juste, personne ne force les journalistes gastronomiques à se baigner dans la choucroute.

Mais le lieu est exquis, et je m’enveloppe volontiers dans une étole de coton Made in Turquey très douce et délicatement parfumée. Une jeune dame me guide vers la chambre chaude, très chaude, vraiment chaude, et m’en ressort mi-cuite après dix minutes à la vapeur. Alors que je manque de m’évanouir, elle me regarde en biais : « ¿estás bien » Bof…

Elle m’invite ensuite à me frotter le cuissot avec un gant de crin, puis à me baigner dans un bain à 40°C, puis à me refrotter le cuissot, et enfin…. à me glisser dans un bain de vin.

Une pièce sombre ornée de jolies bougies, une baignoire en mosaïque, un liquide chaud couleur Clairet de Bordeaux, et un verre de Sauvignon blanc bien frais sur le rebord. La croupe à l’air, j’hume, ne sentant rien je goûte, et… rien. Le bain n’a aucun goût.

On m’aurait donc menti ? Je me décide à m'immerger, le verre à la main. On dirait une jetsetteuse qui a mal tourné et voue une passion malsaine au vin. Mais l’effet relaxant se fait vite sentir, à moins que ce ne soit le Sauvignon blanc ?

Je tente de me détendre en surveillant mes orteils qui dépassent du liquide rouge, car des pensées stressantes m’assaillent : j’espère que je ne vais pas devenir bleue, comme les lèvres en fin de soirée… Heureusement que le cadre est divin, car le spa est conçu avec des matières épurées, de type béton et puits de lumière naturelle. Alors que je m’interroge sur la composition de la fine mousse blanche qui flotte à la surface, la jolie serviette turque qui me sert d’oreiller glisse dans l’eau, heu dans le vin. Je dois la repêcher et l’essorer, j’ai l’impression de nettoyer ma cuisine un lendemain de bringue, c’est pas top.

C’est alors que la jeune dame me sauve du désarroi et vient me chercher pour le massage. Le massage…. On choisit son huile (pour ma part ce sera eucalyptus-lavande car après tout ce vin, j’ai besoin d’un petit coup de fouet), et on s’envole. Après des jours à crapahuter dans les vignes chiliennes et argentines, après 8 heures de bus à traverser les Andes, et de nombreuses aventures loufoques que je vous raconterai un jour, ce massage fut l’un des meilleurs de ma vie.

Je profite d’un dernier instant dans la salle de repos plus turquisante encore que toutes les autres pièces de ce spa magique. En sortant, l’air pur et mordant de l’automne à Mendoza m’enveloppe. « Back to real life » me souffle la jeune dame comme un « bon courage ». La vraie vie, ici à Mendoza, ça me va.

Entre Cielos – Luxury Wine Hotel & Spa

Luján de Cuyo Mendoza, Argentina

www.entrecielos.com