Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fly n' wine.fr
Fly n' wine.fr
Menu
Crazy Vinitaly

Crazy Vinitaly

 

C'est le printemps et j’ai envie de challenge.

Envie de replonger dans le vrai, le dur - et le bien macho - business du vin.

Et qu’y a-t-il de plus efficace pour une immersion intensive que le salon professionnel « Vinitaly », qui se tient depuis hier, et jusqu’à dimanche, à Vérone en Italie ?

Avec ses 4 000 exposants répartis sur douze halls et ses 150 000 visiteurs (!!!), il ne m’a pas fallu plus de quelques minutes dans les embouteillages à l’ouverture du site, déjà saturé, pour regretter mon initiative. En effet, être (oeno)touriste à Vinitaly, c’est comme participer à une dégustation professionnelle de Cognac : on se demande comment on va bien pouvoir en sortir vivant.

Mais heureusement, je pratique Vinexpo (une buvette à côté de Vinitaly…) depuis quelques années, et j’ai mes techniques de survie.

Règle de survie n°1 : Avoir l’air TRRRÈS sérieuse et passer pour une pro :

Ainsi, je choisis de façon totalement arbitraire, mais avec assurance et aplomb, de pénétrer dans le hall 2, arborant le regard entendu des gens du sérail.

Le Wine Spec dans une main, mon verre dans l’autre, il me semble quand même que l’on me regarde bizarrement…

Règle de survie n°2 : identifier sur le plan du site les exposants que l’on connaît pour faire un brin de causette.

Comptez tout de même une bonne heure pour lire le guide des exposants en diagonal. Ainsi je parviens péniblement à retrouver trois connaissances. Le premier contact ne me reconnait pas, le deuxième me demande si je suis une étudiante à la recherche d’un stage, et le troisième n’a pas le temps de me parler : « Hé si Signorina, quand on vient à Vinitaly, il faut prendre des rendez-vous ! ».

Au secours.

 

Règle de survie n°3 : trouver le gentil viticulteur disposé à faire déguster une petite jeune qui n’en veut.

 Et c’est là que j’aborde timidement Paulo, qui me dit aussitôt: « ma qué bella Signorina, viens avec moi ». Biensur que j’aurais du me méfier à ce moment précis. D’ailleurs ma grand-mère m’a toujours dit de me méfier des Italiens. Mais vous imaginez bien que j’ai fondu comme un grain de Sémillon bien mûr devant une telle proposition.

C’est ainsi que le Bello me fait déguster un festival de vins divins de Toscane. Notamment « Le Piane » 2009, un vin blanc DOC 100% Vermentino délicieusement aromatique, vif et légèrement pétillant, riche en bouche et très facile à boire, pour ne pas dire gouleyant, car ça fait vraiment trop touriste.

Puis, Paulo décide d’anéantir à l’arme lourde toute forme de réserve de ma part, et dégaine le fameux Chianti. Mmmh le Chianti. Des images de douces soirées d’été me traversent l’esprit, avec une pizza croquante et un bel Italien dans son genre au bord de la piscine, ou éventuellement dans un chalet et sa cheminée dans les Dolomites. Ces mots n’appartenant pas au vocabulaire professionnel de dégustation, je me tais, mais n’en pense pas moins, hé hé.

Le Chianti donc : DOCG Superiore « Cerretello » 2008, 90% Sangiovese, délicatement confituré, des tannins déjà fondus, un jus puissant et prometteur.

Je plane de bonheur…

 101_0671.JPG

Le verre à peine sifflé, je propose à Paulo une excursion dans les Dolomites : « Un chalet avec cheminée et piscine, ça te dit ? »

Le Bello sourit, j’adore, et il accepte, je n’en reviens pas.

Vraiment ? Est-ce que je pars avec ce beau gosse dans un chalet ?

« Pero no, me dit-il, je te propose de venir chez ma famille dans la région de Florence, je t’emmènerai visiter les vignobles du Chianti. »

Notez bien que si nous étions à Paris, et qu’un plaisant vigneron me proposait un petit tour chez ses parents à la ferme, façon « L’amour est dans le pré », je pense que je soupçonnerais le pervers embusqué et déclinerais poliment.

Mais là, j’ai farouchement envie d’appliquer mon ultime règle de survie, celle que je réserve aux grandes occasions : me laisser surprendre…

Vinitaly, du 7 au 11 avril 2011, Verona.

http://www.vinitaly.com/

 

Et pour, vous aussi, aller découvrir la Toscane en bonne compagnie:

http://www.turismo.intoscana.it/