Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Fly n' wine.fr
Fly n' wine.fr
Menu
Le crémant dément

Le crémant dément

Good Lord, j’ai pris du crémant pour du champagne…….

Cela revient-il à confondre un verre de Villageoise avec un verre de Pomerol ? Dois-je penser à me reconvertir en bloggeuse jardinage, ou mécanique ?

 Avant de penser à concurrencer Auto-Moto, je me demande quand même si cela vient de mes papilles, ou du produit en lui-même.

Première hypothèse : je suis bonne pour la casse et mes papilles n’ont su distinguer la confiture des cochons.

Dans ce cas j’ai honte, je m’en vais écrire « La mécanique automobile pour les Nuls »… et je vous épargne la liste des mauvaises excuses qui m'ont conduite à cette mérpise.

Mais si… la deuxième hypothèse se vérifie:

En toute conscience de bafouer un tabou coriace, et au risque d’être bannie d’Epernay à vie, je vous propose une pensée folle, extravagante, démente : imaginons une seconde que parfois, peut-être, le crémant soit meilleur que le Champagne…

 Retour sur le lieu du crime :

Soirée tamisée dans un antre branché du 9ème arrondissement de Paris, où Miss Vicky m'a invitée à l'une de ses fameuses soirées dégustation. J’aurais pu en rester là, et siroter ma coupette tranquillement en admirant le barman. Mais vous me connaissez, j’aime le challenge en toutes circonstances, et j’embraye sur la dégustation à l’aveugle.

Sortez verres, bouteilles et chaussettes, je suis prête. Trois verres identiques dans la pénombre, les cépages sont proches et la tâche n’est pas simple.

 Et c’est le crémant de Bourgogne, Blanc de Blancs du Domaine Gouffier que j’ai pris pour du Champagne. Son nez fin et délicat, le Pinot lié à l’Aligoté, une acidité et une astringence qui rappellent incontestablement les notes champenoises.

Il avait tout d’un grand ! les fines bulles et le nez beurré qui procuraient un plaisir intense…

Mais en fait, champagne ou crémant, la marque compte-t-elle vraiment?

En théorie, non. Quand on a besoin de boire un coup de bulles , peu importe le nom, on aime juste que ça pétille !

Quelques exceptions toutefois :

D'abord, dans le cas d'une soirée 100% "bulles". Notez bien que si le premier n’épargne pas votre porte monnaie, l’autre vous rappellera peut-être les joies de la gueule de bois à l’ancienne…

Puis, si vous tombez sur Jesus Luz assoiffé dans le carré VIP du Baron, ne lui faites pas le coup du crémant, ça fait cheap...

La vraie morale de cette belle soirée est qu’à l’instar de la nouvelle génération de crémants, délicats et prometteurs, Miss Vicky et ses dégustations n’ont pas fini de nous faire rêver.


* Pour ceux qui vivent sur Mars, Miss Vicky appartient à la fine fleur des bloggeuses vin de la capitale, mais pas que. Elle est aussi vigneronne, belle, et super sympa…

Malgré toutes ces tares, courez la rencontrer à l’occasion des dégustations qu'elle organise chaque mois. 

Prochaine soirée prévue : l’Alsace à l’honneur.

Jeudi 20 janvier 2011 à La Bodeguita du 9ème, 17 rue Montyon, 75009 Paris

http://missvickywine.com/vicky-alsace-wine-tasting/

 

MVW-Alsace-Tasting-big1.jpg